Le coronavirus appelé COVID19

par Denise Chrzanowska

Le 18 octobre 2019 se produisait au Pierre, hôtel de luxe de Manhattan à New-York, l’Événement 201 organisé par Johns Hopkins Center for Health Securityen partenariat avec le Forum économique de Davos (FEM) et la Fondation Bill et Melinda Gates. Il s’agissait d’une simulation, disent-ils, en réalité une planification d’une pandémie de coronavirus. La rencontre avait lieu de 8 heures 45 AM à 12heures 30, mais se prolongea évidemment des heures. On pourrait aussi prendre l’heure moyenne de midi pour l’analyse astrologique. Un mois plus tard, le 17 novembre, il y avait le premier cas diagnostiqué de coronavirus en Chine. Mais la contagion a commencé en décembre dans la province de Hebei.

Mentionnons que 15 leaders mondiaux étaient à ce rendez-vous :

 

  • Latoya Abbott, responsable du risque du groupe hôtelier états-unien Marriott International
  • Sofia Borges, vice-présidente de la Fondation de l’ONU
  • Brad Connett, président du groupe Henry Schein (premier producteur de matériel médical au monde)
  • Christopher Elias, responsable du développement global à la Bill et Melinda Gates Foundation
  • Tim Evans, ancien directeur du département de Santé de la Banque Mondiale
  • George Gao, directeur du centre chinois de contrôle et prévention des maladies
  • Avril Haines, ancienne directrice adjointe de la CIA et ancienne conseillère de Sécurité nationale de Barack Obama
  • Jane Halton, ancienne ministre australienne de la Santé, administratrice d’ANZ (banque d’Australie et de Nouvelle-Zélande)
  • Matthew Harrington, directeur d’Edelman, la plus importante firme de relations publiques au monde
  • Martin Knuchel, directeur des situations de crise du groupe de transport aérien Lufthansa
  • Eduardo Martinez, conseiller juridique de la plus importante société de logistique postale au monde, UPS et directeur de l’UPS Foundation
  • Stephen Redd, directeur adjoint des US Centers for Disease Control and prevention
  • Hasti Taghi, vice-présidente du groupe de communication, NBCUniversal
  • Adrian Thomas, vice-président du géant de la pharmacie Johnson &Johnson
  • Lavan Thiru, gouverneur de la banque centrale de Singapour. (Réseau Voltaire, 4 février 2020)

 

Thème astrologique

Voyons le thème.Coronavirus-planning

La conjonction de Saturne/Pluton qui donne sa couleur à tout l’événement du coronavirus par l’ampleur et la profondeur du mal, à la santé, à l’économie et aux politiques Asie/Occident est applicante via le 12 janvier à 22° Capricorne, sans dire l’éclipse de lune du 10 janvier à 20° Cancer. En effet le Nœud sud est conjoint à Saturne ce qui signifie qu’elle portera à conséquence de façon durable et apportera des problèmes aux gouvernements et de philosophie à tous: il faudra apporter une réponse lucide sans tomber dans le dogmatisme des réponses toutes faites. Le mental révélera ses limites dans des situations contraignantes. Il faut prendre conscience des réponses inadéquates et se remettre en cause avec courage.

On remarquera ici une tentative de contrôler les médias de façon totalitaire. En effet on ne donne que des chiffres, des décrets sur le coronavirus et pas d’autres nouvelles. Qui a compris la gravité de la chute de la Bourse de 30% et même si la Réserve Fédérale a mis $1500 milliards à la Bourse, cela n’ayant rien changé? Qui réfléchit aux faillites innombrables des PME qui s’ensuivront, y compris les restaurants, commerces? Surtout on ne dit pas comment la Chine a vaincu la maladie.

La Lune est en Gémeaux en VIII quinconce Pluton/Saturne quinconce Mercure en Scorpion semi-carré Uranus carré Neptune. Surtout Mars en chute en Balance est carré décroissant à Saturne-Pluton; lorsque par transit il se posera sur ces deux astres, sur Saturne à 14° le 9 mars, puis sur Pluton à 20° le 17 mars, puis à 22°, lieu de la conjonction le 20 mars, on assiste à des décrets de confinement en Occident.

Revenons au thème fait pour midi, qui représente une moyenne des décisions du jour.


L’Ascendant est à 21° Sagittaire conjoint à Jupiter à 20°, ce qui montre son rôle d’organisateur mondial (15 leaders mondiaux) et pour le futur panorama des lois. Observons que l’Ascendant des USA est à 12°; donc l’Ascendant est pour ainsi dire conjoint au premier.

Saturne-Pluton sont à l’Ascendant, dénotant la volonté de l’exercice et Saturne est maître de II et Pluton de XI, indiquant une volonté d’installer des mesures d’austérité et une monnaie numérique unique avec un gouvernement central anglo-saxon (d’où l’interdiction d’utiliser de l’argent cash), une sorte de Banque centrale.

Le maître de VIII, Lune est en Gémeaux en VI: l’affect se porte aux voies respiratoires, 6e signe du Capricorne.

Mars est en IX conjoint MC (prise de pouvoir soudaine) qui est quinconce Neptune lequel est carré Jupiter/Asc indiquant la fraude et le mensonge de l’opération tenue secrète. En tant que maître de IV et carré Nœuds, Mars parle d’une volonté de terminer la situation présente. Mars en Balance sévit sur le rapport sociétal en interdisant tout rapprochement.

Le Soleil au MC est carré Pluton: Ces leaders mondiaux obéissent à une oligarchie anonyme: les Rockefeller, les Rothschild, les Morgen, les Gates, j’ajouterais les monarchies européennes et la GAVI ou association des pharmaceutiques promouvant les vaccinations. Les gouvernements, y compris Trump, sont sous leur commandement. Mars en Balance en IX: on assiste à une brusque fermeture des frontières et dans de nombreux pays, les universités, écoles, entreprises et services publics et à un interdit de rassemblements.

La Chine, pays qui a Soleil à 7°, Mercure à 13° et Neptune à 14° Balance, a été ciblée et a vaincu la maladie mais rares sont ceux qui savent comment. La presse internationale a ignoré les remerciements de Xi-Jinping à Miguel Diaz-Canel le 28 février. Elle n’a donc pas évoqué le rôle de l’Interféron Alfa B2 recombiné (INFrec) découvert par Cuba. Elle a évoqué l’usage du phosphate de chloroquine déjà utilisé contre le paludisme. Rien non plus sur les sérums et vaccins de l’Institut de recherche de Saint-Petersbourg en Russie (5 prototypes de vaccins). Nous ne sommes informés que du seul microcosme occidental.

Rappelons que la rétrogradation de Mercure à 12° Poissons conjoint Neptune le 18 février et dont la boucle s’est terminée le 30 mars a contribué à brouiller les esprits et à répandre la maladie (sa boucle a commencé le 2 février). N’oublions pas que Neptune est semi-carré Uranus depuis mai 2018 jusqu’au 9 juin 2020 si on admet que le semi-carré ait 48°. Ceci donne des possibilités de cesser le confinement alors.

Car les décisions autoritaires de l’Italie et de la France n’ont aucune justification médicale. Elles contredisent les observations des meilleurs infectiologues et les instructions du temps de l’OMS. (Organisation Mondiale de la Santé).

Quand il y eut le premier diagnostic le 17 novembre en Chine, ou ce fut plutôt en décembre quand la maladie apparut, les médecins tentèrent d’en signaler la gravité aux autorités sans succès. Xi est intervenu devant l’incurie du gouvernement régional de Hubei. Le Conseil d’État a alors ordonné aux gens de Wuhan à rester confinés chez eux. Il a fait construire deux hôpitaux et envoyé une équipe dans chaque maison prendre leur température et envoyé tous les gens possiblement infectés à se faire tester dans les hôpitaux, traité les personnes infectées au phosphate de chloroquine et renvoyé les autres chez eux afin de soigner les personnes gravement atteintes en réanimation avec de l’Interféron Alfa 2B recombiné (IFNrec).

L’épidémie atteignit l’Iran à la mi-février. Cette population est fragile sur le plan pulmonaire car la quasi-totalité des hommes de plus de 60 ans souffrait des séquelles des gaz de combat utilisés par l’armée iraquienne durant la 1ère Guerre du Golfe de 1980-88. L’OMS a constaté la diffusion de la maladie hors de Chine les 11 et 12 février.

Compte tenu des sanctions US, aucune banque occidentale ne couvre ses transports de médicaments. Mais les Émirats Arabes Unis ont brisé l’embargo et envoyé deux avions de matériel médical.

Les drôles de mesures

Dans l’Histoire, dit Thierry Meyssan, on n’a jamais eu recours au confinement d’une population saine pour lutter contre une maladie. Il n’y aura pas de conséquences significatives en termes de mortalité. (À date 25 morts au Québec dont des personnes déjà atteintes de maladies graves). Cette stratégie ne ressort pas de la médecine qui n’a jamais pratiqué d’isolation des bien-portants mais d’une bonne gestion des moyens médicaux visant à prévenir une arrivée massive de malades pour ne pas engorger les hôpitaux. Rares sont les pays industrialisés, comme la Suède, qui ont rejeté cette approche administrative. La Suède a opté pour une approche médicale et ne pratique pas de confinement généralisé. Au demeurant nous constatons que la Suède enregistre 10 morts par million d’habitants tandis que l’Italie en déplore 166 par million. Maintenant la France et l’Italie ont rendu obligatoire un formulaire officiel pour pouvoir se promener. Ce document ne fait l’objet d’aucune vérification. Ils affolent leur population en distribuant des consignes inutiles désavouées par les médecins infectiologues. Ils incitent à porter des gants et des masques en toutes circonstances et à se tenir à au moins un mètre de tout autre être humain.

Se pourrait-il que le nombre des décès dus au coronavirus italien comprendrait des victimes communes de la grippe car les victimes touchées sont pour la plupart des personnes âgées ayant des problèmes respiratoires? En outre les symptômes sont très similaires entre le coronavirus et la grippe ordinaire et personne ne remet en question et ne vérifie le récit des autorités officielles.

Le quotidien Le Monde et Facebook de France et le Ministère de la Santéont censuré une vidéo du professeur Didier Raoult, un des infectiologues les plus réputés du monde parce qu’il annonçait l’existence du médicament éprouvé en Chine contre le COVID 19, ce qui met en évidence l’absence de fondement médical de ces autorités françaises.

Les Russes sont venus avec des secours médicaux d’urgence à Bergame en Italie du Nord les 29 et 30 mars.

Remarques de Peter Koenig

L’OMS a déclaré une pandémie alors qu’il n’y en a pas à moins d’un taux de mortalité de 12%. En Europe il est d’environ 0.4 % sauf en Italie où il a atteint 6%. En Chine il a culminé à 3% et est descendu à 0.7%.

Il y a 39 ans, en 1981, Cuba a découvert l’Interféron Alpha 2B (IFNrec) qui n’est pas connu et utilisé dans le monde à cause de l’embargo illégal de Cuba par les États-Unis qui n’en autorisent pas la commercialisation au niveau international. C’est la solution qui a permis à la Chine de maîtriser le virus mais ici on ne peut l’obtenir.

L’OMS a très probablement reçu des ordres, les mêmes que ceux qui gèrent Trump et les dirigeants de l’Union Européenne, les gens de l’oligarchie, ceux qui visent à contrôler le monde par la force, l’Ordre Mondial Unique, l’hégémonie anglo-saxonne. La décision finale d’aller de l’avant a été prise par le Forum de Davos à huis clos, ceux déjà nommés lorsque je parlais du Soleil. C’est l’Agenda ID2020.

Ils voudront forcer la vaccination sous surveillance policière ou militaire; ceux qui refuseront pourront être sanctionnés par des amendes ou l’emprisonnement et peut-être vaccinés de force Quel type de cocktail sera-t-il utilisé? Une maladie qui se développera plus tard, un agent débilitant du cerveau ou peut-être une nano-puce chargée à distance avec les données personnelles y compris le compte bancaire avec l’argent numérique, ce qui est visé en l’occurrence? Car l’argent peut être ainsi retiré ou bloqué en guise de contrôle, de sanction. Le Dr. Tedros de l’OMS n’a-t-il pas déclaré que nous devons passer à l’argent numérique car le papier-monnaie est contaminé?

L’Agenda ID2020 est préparé par la Fondation Bill Gates notamment. Ce dernier est un grand défenseur de la réduction de la population, également un des objectifs du Forum de Davos. Cet objectif fut déjà propagé dans les années 60-70 par Henry Kissinger, sous Nixon, co-ingénieur de la guerre du Vietnam et responsable du bombardement du Cambodge et en plus, du coup d’État de 1973 au Chili.

Selon la simulation du 18 octobre 2019, il y aurait 65 millions de morts mais leurs prévisions ne se réaliseront pas car la Chine a vaincu le virus et la Russie s’est mise en avant pour aider à le combattre d’abord en Italie puis aux USA.

L’Agenda ID2020 est un programme d’identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plate-forme pour l’identité numérique. La GAVI est soutenue par l’OMS. Il a été donné 12 milliards pour créer un vaccin comme une opportunité de montrer le meilleur de ce que peut diriger le capitalisme. L’économie mondiale se transformant ainsi pour mieux servir les classes dominantes.

On pense que le coronavirus provient d’un laboratoire de guerre biologique sous l’ordre des États-Unis. Ceux-ci ont cinq laboratoires en Ukraine, au moins un en Géorgie et d’autres sur leur sol.

Cette ambiance de peur et de panique dépasse tout sens de la réalité et de vérité. Les gens ne peuvent plus penser aux causes, à ce qui se cache derrière tout cela.

La Chine a été délibérément ciblée pour la destruction économique en raison de son économie en rapide progression, et en raison de la forte monnaie chinoise, le yuan, qui pourrait également dépasser le dollar en tant que principale monnaie de réserve mondiale. La Chine dépassera bientôt l’économie hégémonique actuelle, i.e. les États-Unis d’Amérique et la City de Londres. Et ce, malgré la maladie qui sévit dans 80 pays et la chute des marchés boursiers d’au moins 20% et celle du prix de l’essence par deux en deux semaines. Sans l’intervention de la banque centrale chinoise, la valeur du yuan par rapport au dollar a été plutôt stable, à environ 7 yuans pour un dollar. Ainsi malgré COVID 19, elle bénéficie encore d’une grande confiance dans le monde entier. En effet la Chine s’est relevée à 80% de ce qu’elle était avant que le coronavirus ne la frappe.

Il pourrait y avoir le réveil d’une étincelle de conscience qui mette fin à tout cet Agenda ID2020. Espérons-le. Peut-être en novembre lors de la dernière conjonction de Jupiter-Pluton, à l’aube de la conjonction de Jupiter/Saturne à 0° Verseau du 21 décembre signant le triomphe de la Chine.

Note biographique :

Peter Koenig (in https://www.mondialisation.ca/) est un économiste et analyste géopolitique. Il est spécialiste des ressources en eau et de l’environnement. Il a travaillé pendant plus de 30 ans à la Banque mondiale et à l’OMS dans le monde entier, y compris en Palestine. Il donne des conférences aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud. Il est co-auteur de The World Order and Revolution! — Essais de la Résistance. Il est associé au Centre de recherche sur la mondialisation (fondé par Michel Chossudovsky), etc.

Copyright Denise Chrzanowska - dchrzanowski@videotron.ca

Le 1er avril 2020

Annexe — Notes sur la revue «Cosmoscope»

Avez-vous aimé cet article sur le coronavirus?

Vous pourriez vous abonner à cette revue pour $30 pour 4 numéros reçus par la poste.

A chaque trimestre, soit aux solstices et aux équinoxes, je publie une revue Cosmoscope de 24 pages qui présente une huitaine d'articles portant sur des sujets d'actualité politique, économique et sociale avec une lecture astrologique.

Ainsi, le no 86 du printemps 2020 portait les titres suivants:

  • Prévisions pour l'année 2020;
  • Le soulèvement populaire français;
  • La Grande-Bretagne globaliste;
  • Iran: visa le noir, tua le blanc!;
  • Discours de Poutine;
  • La pandémie du coronavirus;
  • La Chine en Amérique du Sud;
  • Équinoxe du Printemps 2020, etc.

Si vous vouliez vous abonner ou donner vos commentaires sur cet article, vous pourriez me téléphoner au 450-831-4153 ou m'envoyer un courriel à :

dchrzanowski@videotron.ca

Merci et bon printemps

Denise Chrzanowska