Le terrible destin du Titanic

Le terrible destin du TITANIC

Il y a longtemps que je pensais faire une analyse astrologique du transatlantique "TITANIC" dont tous et chacun ont entendu parler.

L'année dernière, ayant écouté la diffusion d'une émission sur la découverte du TITANIC par une expédition scientifique franco-américaine, je pris note de tous les détails; dates, heures et coordonnées concernant son histoire. Par la suite, j'achetai un livre intitulé L'esploration du Titanic par Robert D. Ballard, le chef de l'expédition. Ce dernier contient toutes les coordonnées nécessaires à l'édification des thèmes astrologiques.

Peu de bouquins d'astrologie traitent des significations planétaires concernant l'analyse des thèmes de naissance autre qu'individuelles. Le Manuel pratique d'astrologie de Georges Antarès m'a servi de base pour l'analyse de lancement de navire. Sans reproduire ici les significations des planètes et des maisons pour un tel évènement, celles mentionnées ci-après sont tirées de ce livre.

L'idée de construire un navire si gigantesque est venue de deux britanniques : John Bruce Ismay, Président de la Compagnie de Paquebots White Star Line et Lord Pirrie, Président des Chantiers Navals Harland & Wolff. En 1907, à la fin d'un diner, à Londres, ils jetèrent les bases d'un projet de construction de trois immenses transatlantiques.

En 1908 et 1909, la construction de l'Olympic et du TITANIC est entreprise à Belfast en Irlande.

Le 31 mai 1911 √† 12 h 13, le TITANIC  est lanc√© √† Belfast.

Dans un premier temps, nous verrons le th√®me natal (lancement) du TITANIC,  pour √©tudier ensuite les th√®mes de son voyage inaugural vers New-York, l'impact avec l'iceberg et son naufrage.

(N.B. : En fin d'article, on peut télécharger la carte du lancement, celle du voyage inaugural et la carte du naufrage)


En examinant le thème du TITANIC, plusieurs éléments nous occupent. Un si grand navire pourrait laisser croire à un Ascendant Sagittaire ou un Jupiter à l'Ascendant mais non nous avons affaire à un Gémeaux ascendant Vierge. Ce sont ses concepteurs (parents) qui ont vu grand avec Jupiter maitre de IV en Sagittaire. Jupiter en III maitre de IV signifie un environnement, à l'intérieur du navire, de confort et de richesses. Le quinconce Soleil au MC à Jupiter ajoute un excès de confiance et d'optimisme de la part du Capitaine et du directeur de la Compagnie Navale (Soleil). D'ailleurs ne disait-on pas que le TITANIC était insubmersible !

Par le trigone Saturne-Asc., sa résistance favorisait sa longévité. Par contre le carré Soleil-Asc., apportait des ambitions de la part des armateurs (Soleil) ne cadrant pas avec les aptitudes du navire (Asc.). Sa bonne marche était compromise avec Mercure, maitre de l'ASC et du MC, conjoint à Saturne (froid, glaces et iceberg) surtout lors des longues croisières (IX) en eaux froides.

De plus, remarquez Jupiter en opposition à Saturne dans l'axe III-IX qui signifie déplacements, circulation; comme chez l'humain, une telle opposition indique une mauvaise circulation artérielle, nous n'avons qu'à penser au sang-titanic dans une artère-Atlantique qui rencontre du cholestérol-iceberg.

Vénus, maitre de IX Taureau encadré de la Lune-Neptune Cancer (mer) fait opposition à Uranus Capricorne, rencontre inattendue dans le froid de l'océan. Rencontre que les passagers (XI) et l'équipage (Lune) ignoreront (conjoint Neptune) jusqu'à l'impact (trigone Mars).

Mars, planète de chocs et d'impact violent est en Poissons signe de la mer et en VII, maison des collisions, il fait semi-carré à Mercure-Saturne (accidents de voyage) et carré à Pluton en VIII (destruction, mort violente) sans compter que Mars est maitre de VIII, maison de destruction et de naufrages.

Les √Čtoiles fixes, qui marquent souvent les grandes destin√©es, sont tr√®s importantes dans ce th√®me. Une √©toile fixe devient puissante lorsqu'elle est en conjonction (orbe 1¬į) avec une plan√®te de m√™me nature ou un angle dont le maitre est de m√™me nature. Ici, trois √©toiles fixes nous r√©v√®lent les dangers marqu√©s dans le th√®me du Titanic.

Menkar conjoint Mercure-Saturne √† 13¬į Taureau de nature saturnienne donnant disgr√Ęce, ruine et accidents. Ald√©baran conjoint Soleil √† 8¬į G√©meaux de nature Soleil-Mars signifiant honneurs et richesse mais aussi fin violente et accidents. Scheat conjoint Mars √† 28¬į Poissons de nature Mars-Mercure signifiant danger de mort (fin) violente par l'eau et risque de submersion.

Que de dangers attendaient ce nouveau-né de 268 mètres de long et ayant une résistance de Titan ! S'il avait navigué sous d'autres cieux, peut-être aurait-il connu un meilleur sort mais son départ pour New-York en avait décidé autrement et c'est ce que nous verrons dans le prochain numéro. (À suivre)


Début de l'article paru en 1990 dans le numéro 3 du Volume 5, qui fait suite à ce qui précède.
Quelle journ√©e tr√©pidante et excitante que ce mercredi 10 avril 1912. C'est le jour de l'appareillage. De 9 h 30 √† 11 h 30 les passagers montent √† bord et s'installent. En 1912, le monde √©tait divis√© en classes sociales nettement partag√©es en fonction du milieu d'origine, de la fortune et de l'√©ducation re√ßue. En raison de ces diff√©rentes classes, le TITANIC  ressemblait  √† un mille-feuilles flottant: la couche inf√©rieure √©tait compos√©e des chauffeurs et des soutiers qui suaient sang et eau dans les profondeurs √©touffantes des salles de chauffe et des turbines; juste au-dessus, se trouvaient les passagers de troisi√®me classe, √©migrants de toutes nationalit√©s qui partaient chercher en Am√©rique une vie nouvelle; un rang plus haut venait la seconde classe o√Ļ l'on comptait des professeurs, des commer√ßants ou des gens aux revenus modestes; enfin, tout en haut, le gratin: les nantis et les aristocrates.

√Ä midi, le TITANIC leva l'ancre. √Ä  18 h 30, il fit escale √† Cherbourg et √† 20 h 10, il leva l'ancre pour Queenstown en Irlande (Rectification : depuis 1922, cette ville a repris le nom de Cobh; la carte mont√©e pour les coordonn√©es du Port de Cobh donne un ascendant 24¬į58' Lion). Ce ne sera que le lendemain, jeudi 11 avril 1912 √† 13 h 30 que le TITANIC quitte Queenstown et entreprend son voyage inaugural vers New-York. C'est le moment que j'ai choisi pour monter le th√®me de son voyage inaugural.

 
En observant le th√®me, on note tout de suite l'Asc √† 20¬į Lion faisant trigone au Soleil et √† Jupiter. Ceci refl√®te la majestuosit√© de ce navire ainsi que de la confiance et de l'optimisme du capitaine et des autorit√©s face √† cet "incoulable" qui √©tait sur le point d'entreprendre son premier voyage au long cours.

On remarque que ce m√™me Asc fait un carr√© √† Saturne, le froid et la glace, qui se trouve √† 19¬į Taureau dans le MC. Donc une menace glac√©e pour le TITANIC. Le Soleil en IX √† 21¬į B√©lier d√©montre bien le voyage inaugural (B√©lier) outre-mer (IX). Il est sur le m√™me degr√© que le Noeud Nord, son destin. Destin dangereux sur l'oc√©an, puisque le Soleil et le Noeud Nord font carr√© √† Neptune √† 21¬į Cancer (mer). Nous savons que le capitaine et l'√©quipage ont ignor√© les messages radio qu'ils avaient re√ßus toute la journ√©e concernant la pr√©sence de glaces et d'icebergs dans le couloir emprunt√© par le TITANIC. Ils se disaient que quelques gla√ßons ne pouvaient arr√™ter l'insubmersible. La huiti√®me maison repr√©sente la destruction, les catastrophes et les naufrages. Elle est √† 19¬į Poissons, signe de l'oc√©an, dont le maitre, Neptune, fait carr√© au Soleil. Alors que Jupiter, l'autre maitre des Poissons, fait trigone au Soleil ! Confiance aveugle... On note la pr√©sence de la VIII, √† 28¬į Poissons, elle fait carr√© √† Pluton et √† Mars, plan√®tes de destruction et de chocs violents. D'ailleurs Mars est maitre de la IX (longues croisi√®res).

Nous avons vu dans le th√®me de naissance du TITANIC (1er article) qu'un destin tragique l'attendait, alors que dire de ce th√®me de d√©part pour un voyage inaugural ! Il n'est pas, non plus de tout repos. L'impact avec l'iceberg eut lieu dans la nuit du 14 avril 1912 √† 23 h 40 dans l'oc√©an Atlantique dans les environs de 50¬į08' ouest et 41¬į27' nord. Ce th√®me nous donne un Asc √† 4¬į Capricorne, nuit froide et glac√©e. Il est oppos√© √† Mars qui est √† 5¬į Cancer, √† moins d'un degr√© de la pointe de VII, maison de l'int√©rieur du navire et de ses cales dans lesquelles l'iceberg fit une br√®che fatale.

L'eau qui s'engouffre et la mer qui commence à prendre possession du bateau, est représentée par la Lune qui est ici en Poissons (océan) maitresse de VII (collisions) carré à Pluton (destruction) lui-même maitre de la XI en Scorpion (les passagers).
 
     


Nous remarquons également que la collision est vraiment inattendue et violente avec Mars conjoint à la VII et qui fait un quinconce (l'inévitable) à Uranus en Verseau en I. Avec Neptune, aussi en VII, faisant carré au Soleil, le capitaine avait tout ignoré des messages. Ce Soleil est d'ailleurs maitre de VIII.

Le TITANIC sombra √† 2 h 20 le 15 avril 1912 entra√ģnant avec lui quelques 1500 personnes. Ce dernier th√®me donne un Asc Verseau-Poissons (22¬į Verseau) en carr√© √† Saturne √† 19¬į Taureau, maitre de XI (les passagers) qui ont √©t√© engloutis par les eaux froides de l'Atlantique. La maison VIII (naufrage) est en Balance dont le maitre, V√©nus √† 3¬į B√©lier, est conjoint √† la Lune en I et carr√© √† 5¬į Cancer.
  

  
Certains diront que ce n'√©tait qu'un accident d√Ľ au hasard et d'autres diront que c'√©tait le destin. Qui a tort, qui a raison, √ßa importe peu, car mon but √©tait simplement de d√©montrer qu'il peut √™tre tr√®s int√©ressant d'analyser un th√®me de bateau, d'√©v√®nements ou tout autre chose qu'un individu. La gymnastique analytique est diff√©rente et elle r√©pond √† bien d'autres questions. Mais il y aura toujours une question qui demeure sans r√©ponse pour moi lorsqu'il arrive des catastrophes qui entrainent avec elles des centaines de personnes dans la mort : qu'y a-t-il de commun dans les th√®mes de tous ces gens pour qu'ils p√©rissent tous en m√™me temps ?

Claude Crégheur, Astrologue