Mes Voeux de la Nouvelle Année 2012

Tout juste avant la rencontre des astrologues du 6 janvier, pour fêter ensemble, permettez-moi de vous souhaiter une belle année dans l’harmonie mais surtout, de vivre en  connexion. En connexion avec la Vie, avec vous-mêmes, avec les énergies vitales, avec votre astrologie. Faisons de cette année un moment de plus de recherches et d’observations, d’actes souhaitables altruistes qu’ils soient pensés ou spontanés, et souhaitons la bienvenue aux lumières desquelles émergent des solutions.

 
Chaque année, en cette période, je retourne aux écrits d’Élisabeth Vreede, sa compréhension du rythme des jours entre Noël et le 6 janvier. Ces 13 jours magnifiquement ``planifiés`` dans la mécanique céleste nous chuchotent qu’ils   sont importants. En effet pour que le Soleil revienne à la position qu’on a nommée annuelle, il lui faut 365 jours. Alors que lorsqu’on cumule les 12 mois multipliés par les  29 ½ jours de la Lune on en arrive  à la somme de 354 jours et quelques heures (révolution synodique).  Ces 13 jours de décalage servaient les Anciens Mystères, on disait que les 13 jours qui séparent Noël de l’Épiphanie, servaient de porte pour entrer en communication avec les forces divines.

Les Anges sont à la mode (ou les humains les ressentent de plus en plus), parlons-en. Toujours selon Élisabeth Vreede, dans l’Ancien Testament, dans Ézéchiel IV-6, une loi chaldéenne citait : ``Je te donnerai un jour pour chaque année``. Ainsi, le cycle synodique de 354 jours paraît combler l’analogue d’un  cycle angélique annuel. Les sept Archanges cumulent chacun 354 années pour un total de 3480 ans, la liste étant Michaël, Oriphiel, Anaël, Zachariel, Raphaël, Samaël et Gabriel. Dans l’ordre de la liste, du 4 juin 1525,  à l’an 1879, nous étions sous la cape de l’Archange Gabriel, et de 1879 jusqu’à l’an 2233, nous sommes dans un cycle vibratoire de l’Archange Michaël.

(Pour de plus amples précisions je vous suggère, aux éditions Triades, ``Le ciel des Dieux``-anthroposophie et astronomie- d’Élisabeth Vreede, publié en 1999)

 
Et bien, pour poursuivre sur la  connexion, ce sont de beaux moments en tant qu’astrologues, ces 13 jours,  pour côtoyer les ciels d’hiver que ce soit par la contemplation, la simple détente ou le ressenti. Les astres nous ont conquis, nous astrologues, à un moment ou un autre. Puissions-nous nous  brancher,  et être capables de communiquer à notre entourage, les joies de ces découvertes et ce qu’elles apportent  dans nos vies.  Par une astrologie de focus, soyons des petites bougies astrologiques pour nos pairs.

Et bien je vous souhaite encore une fois la lumière, sous la coupole d’un immense dôme d’Amour, et tiens, je vous souhaite aussi la patience pour tous les humains rencontrés, parce qu’elle se fait de plus en plus rare…On l’appelle parfois tolérance, mais à bien y penser, la patience requiert un geste d’amour supérieur à la tolérance. (Je tiens particulièrement à ajouter cet ingrédient goûteux à mon menu !)

Et parce que  la fin contient un germe d’un début, je fais le vœu qu’ORIAN sable le champagne au raffinement de cette fin de calendrier dont on a tant parlé, ainsi nous pourrons nous retrouver attablés devant des sujets astrologiques audacieux, pointus, rassembleurs et constructifs pour continuer à naviguer dans ce climat  de tornade des sociétés actuelles.

BONNE ANNÉE TOUS !  À  tous les membres d’ORIAN et à  tous les astrologues qui atterrissent sur notre site ! À la solidarité et à la connexion !

Debbie Timmons
Présidente ORIAN.

 

Peut-être avez-vous reçu un courriel de notre confrère Carol Meyer, ou pas, mais j’ai eu envie de vous partager son petit message que j’ai apprécié, alors avec sa permission, le voici :

C'était ce matin (à minuit et demie) le solstice d'hiver. C'est ce qu'on appelle "l'ouverture des portes de Janus", lesquelles restent ouvertes jusqu'à la pleine Lune qui suit, donc le lundi 9 janvier à 2h30 du matin (Heure Normale de l'Est).
L'ouverture des portes de Janus est une période astrologiquement favorable à la réalisation d'un bilan des 6 derniers mois (qui ont pu être difficiles, car l'énergie solaire était décroissante), et ensuite d'un plan d'action pour ce que nous aimerions construire de positif pour les prochains six mois, pendant que l'énergie croissante du soleil favorise la construction de nouvelles structures et l'initiation de nouveaux projets. C’est donc sur le ton de la préparation de cette phase, dite « Apollonienne », de croissance et d’initiatives que je vous souhaite un Joyeux Noël et une merveilleuse année 2012.

Amicalement, Carol.