Lunaison Novembre 2011

D’abord celle d’octobre.

La lunaison d’octobre 2011, a été difficile pour nos adolescents. À l’émission de télé des Francs Tireurs au canal 45, on assiste aux confidences de Biz, chanteur dans le groupe Loco Locass, qui publie un livre. Entre autres, il vient dire aux Québécois que les écoles secondaires sont laides, dans un environnement de béton, pauvre de vert et de vie, que la violence y est présente tous les jours et que les adolescents ``sont en otage`` jusqu'à ce qu’ils touchent à la libération de l’étape collégiale``. Une vision de la chose.

Ces derniers jours, la violence s’est canalisée dans un geste d’agression à arme blanche dans une école secondaire de la Mauricie. Le jeune auteur du drame, (victime qui a somme toute canalisé la violence de tous…), écrira sur internet que la vengeance est un plat qui se mange froid….on reconnaît un vocable Jupiter en Taureau rétrograde ne serait-ce que dans l’axe Taureau-Scorpion avec le plat et la vengeance…
 

Je pense que le moment depuis la dernière lunaison, effectivement aura été plus perturbant pour nos ados. Le nœud sud se trouvait en Gémeaux, le maître Mercure, en Scorpion carré Mars en Lion (problèmes d’intimidation et de rapports de force), un Mars qui gouverne l’énergie de la Lune noire rétrograde en Bélier…ouf, heureusement que plusieurs aspects se dressent en nef d’énergie positive, dans ``l’emballage`` des configurations faites de trigones et de sextiles (des cerfs-volants, des voiles de bateau…). C’est difficile pour eux aussi, parce que Jupiter est rétrograde en Taureau : l’argent brille mal, on n’achète pas tout. On a la pauvreté en pleine face dans un monde d’abondance où à peu près tout ``semble`` facile à acquérir. Les camps du mouvement des ``indignés `` se manifestent dans plusieurs grandes villes. Les hausses de frais de scolarité dans les universités du Québec provoquent des tollés. La synergie Taureau (administration des pécunes) et Gémeaux (études) prend les devant et le peuple regarde le salaire des haut-placés.

``Indignez-vous`` dit StĂ©phane Hessel….et ce livre dĂ©passe actuellement le million d’exemplaires vendus Ă  travers le monde. ``Engagez-vous`` publie-t-il ensuite. Les Scorpions sont indignĂ©s, et s’ils le sont en le refoulant, la santĂ© recrache le fiel …Sauvons notre peau, on est en pĂ©riode de contagion, poumon, peau !!! 

La lunaison qui vient.

La Lune entre en conjonction avec le Soleil le 25 novembre à 6 :11 hrs, à deux degrés 27’ du Sagittaire. Le 3e degré du Sagittaire en est un de polarité, de lutte dans un monde dualiste. Le symbole Sabian nous donne l’image d’une partie d’échec. Les carreaux du parquet sont blancs …ou noirs. On aura peut-être un décembre de chaud et de froid, de pluie et de neige, ça reste à voir, les températures ne sont malheureusement pas dans mon champ de compétences…

Quel beau signe que ce Sagittaire, symbole du désir d’aller plus loin, se dépasser, d’étendre ses rêves et espoirs mais aussi symbole de direction. Pourquoi ne pas réfléchir, avant Noël, à nos processus de paix et à la direction qu’on veut leur donner. Pourquoi ne pas focaliser sur l’intention tout court. Il y a un amas avec les luminaires, Mercure rétrograde et Vénus en Sagittaire, et …le nœud sud en Gémeaux en face.
On a une belle liste d’ingrédients pour réfléchir à nos moyens de communications, de transport, et d’éducation. Le maire de Montréal Gérald Tremblay nous dit que les gens critiquent si on ne se préoccupe pas du réseau routier parce qu’on subit les nids de poule et les effondrements…et que les gens critiquent la facture si on s’occupe des routes. Alors, quelle direction espérons-nous au juste ? Parce que c’est ça aussi Saturne en Balance opposé Jupiter. Trop, ou pas assez ? Trancher comment ? Que veut-on ?

D’un point de vue économique, est-ce que les gens vont encore plus réaliser cette année qu’ils recevront la facture à la fin du mois, s’ils ont l’idée de voyager dans le temps des fêtes ? Jupiter rétrograde en Taureau occupe nos esprits et nous rappelle qu’on a le compte des cartes de crédit à la fin du mois ! Faire les emplettes de Noël sous un Mercure rétrograde risque de gonfler le ``boxing day`` pour les échanges…si l’on n’a pas maturé le geste de consommer.
 

Le 3e degré du Sagittaire nous demande de transcender les choses.

 Est-ce qu’on a une belle ambiance pour offrir un livre plus philosophique Ă  nos proches, pour NoĂ«l, et est-ce que l’environnement sera un sujet plus abordĂ© encore dans nos rencontres, jusqu'Ă  la prochaine lunaison ? Est-ce qu’on aura des discussions plus claires en dĂ©givrant les pare-brises de nos affairements quotidiens au lieu de se raconter la mĂŞme chose qu’on est fatiguĂ© et que la vie va trop vite ?

Jupiter est toujours rétrograde dans le même signe que la Lune Noire cette fois (rétrograde elle aussi)…Et Mars en Vierge fait carré aux luminaires, tout en faisant équipe pour un beau cerf-volant. Est-ce qu’on aura sur la place publique, des sujets pour contrer le gaspillage et la consommation abusive ? Mars en Vierge rationalise ses gestes, compte ses pécunes, inventorie ses matières premières….il ménage ! Pour du mieux sans doute : Mars trigone Pluton

Uranus carré Pluton, Uranus carré à Vénus en Sagittaire : ``l’espoir est ma seule caresse``…….mais où est-elle ? Elle ``est`` quand je trouve un sens, une voie à suivre. Pensons-y, Vénus en Sagittaire en carré à Uranus en Bélier, deux signes de feu qui ensemble sont une mécanique de la vitesse et de la direction. Un feu initiateur (le démarreur) et un feu qui brûle le carburant pour avancer. Ces fréquences zodiacales en dissonance sont difficiles à vivre si on a du mal avec le changement de direction, les destinations obligées et quand on ne sait pas où aller. Même situation si on veut aller quelque part mais on se dit qu’on ne peut pas. Comme la caricature du petit party des fêtes où on n’aurait pas envie d’aller, on y va malgré tout, on se lance sur un air de musique, on danse et………..entorse ! C’est aussi un beau conflit pour que bien des gens s’occupent de leur nerf sciatique !!! Des blocages assez éloquents dont l’origine est le manque dans l’intention.
 Saturne exaltĂ© en fin de la Balance, on a le dĂ©sir de la justice, et on la cherche avec ce Jupiter opposĂ©. On continuera avec le nĹ“ud sud en GĂ©meaux Ă  dĂ©noncer les collusions et extorsions. VĂ©nus carrĂ© Uranus ne va pas dans le sens de l’État providence en tout cas, si on a tendance Ă  penser qu’on sera protĂ©gĂ© et secouru par le gouvernement. Cette position nous fait sentir le pouls des Ă©changes ethniques inĂ©vitables dans un mĂŞme bassin de population. On le sentira plus. Comme les us et coutumes de chacune, en tant qu’élĂ©ment de rĂ©flexion dans un champ d’adaptation : on s’indigne, on accepte, on partage, on s’ouvre, on dĂ©nonce…pour s’ajuster en avançant.

On est libres, mais la liberté vraie ne va pas sans la conscience. Et c’est l’énergie Sagittaire.

Neptune avance en fin de Verseau, Vesta le suit, et, ils se blottissent contre Chiron en Poissons. Trois indices de sacrifice (rendre sacré), de transcendance des mécanismes de l’ego, de disponibilité des confrères humains les uns pour les autres (en plus de Mars en Vierge et la notion de service aux autres). En occupant la tête de ce cerf-volant, ils font échec et mat à la dualité, aux désirs égotiques, parce que l’essence de ce trio est disponible pour qui la saisit. Celui qui la saisit, est celui qui a compris l’illusion de la dualité. C’est le beau de l’affaire, bonne fin de novembre et bon mois de décembre !
 
Cette lunaison est la dernière avant Noël, la prochaine se produisant le 24 décembre.
 

Debbie Timmons, votre présidente à ORIAN.
debbie@infoteck.qc.ca