Thérèse Thérien de Vernal


Recherche de Thérèse Thérien de Vernal
et associés.
Sur la sclérose en plaques (SEP)

Principes de départ : Le médecin et physiologiste Claude Bernard né le 12 juillet 1813 en France, à St-Julien, Rhône, a écrit : " Dans toute maladie, le microbe n'est rien, le terrain est tout".

Depuis longtemps je me suis intéressée à la SEP (sclérose en plaques) parce que plusieurs de mes clientes en souffraient.

Les causes me semblaient liées à Mercure et Uranus, deux planètes que l'on relie au système nerveux et au système nerveux central.

Mais en fouillant dans le livre du docteur Alla Sealarwy : Les types fonctionnels métalliques en Psychologie et en Médecine, publié aux éditions Trédaniel, je me suis rendue compte de l'importance du cuivre dans les processus de la SEP.

L'hypothèse de ma recherche est celle-ci :
".........Peut-on affirmer que les problèmes de sclérose en plaques, maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central, se retrouvent surtout chez les personnes ayant dans leur thème natal une fragilité liée à Vénus? Quelle relation y a-t-il dans leur thème natal avec Mercure et Uranus?"

"La sclérose en plaques est donc une maladie auto-immune (liée à l'activité anormale de certains anticorps dirigés contre la gaine de myéline des fibres nerveuses déclenchée après un événement probablement viral, chez un sujet génétiquement prédisposé à la maladie." (Wikipédia)

Déjà Debbie timmons est intéressée à partager cette recherche pour peut-être aller plus loin et s'en servir dans son intérêt pour l'homéopathie qu'elle étudie depuis quelques années.

 
Je serais heureuse d'accueillir dans cette équipe de recherche toute personne intéressée; ou si vous avez des thèmes à nous communiquer, vous pouvez le faire à :  
Thérèse T. de Vernal
therese.devernal@gmail.com
  


PREMIÈRE ASSOCIÉE : Debbie Timmons
 

Dossier Recherche sur la sclérose en plaques (s.e.p.)

Le 8 novembre 2009

 

Comme  ``la directrice de projet`` Thérèse de Vernal nous l’a si bien exprimé, l’objectif de cette recherche, vise à identifier un ``terrain``  astrologique.

 

 

Pour toute personne désirant participer à la recherche : qu’est-ce que le terrain ?

 

Le terrain :

Devant une quelconque agression, devant un même agent pathogène, chaque sujet va réagir de façon différente. En homéopathie, ces notions sont bien expliquées et font appel à la diathèse, celle-ci signifiant un mode réactionnel ou la tendance à …. Quatre modes réactionnels ont été identifiés : Psore; Sycose; Luèze; Tuberculinisme.

 

Afin de bien comprendre et assez aisément ces quatre définitions résumées  du terrain, je vous suggère le site :

 

 www.pharmacie-sterling.com/pages/homeopathie/notions.html

 

Lequel êtes-vous ?

Devant une attaque virale, un stress, un choc émotif, une blessure physique….comment votre corps et votre psychisme réagissent-ils ?

 

Maintenant, sommes-nous capables de transposer ces terrains en langage astrologique ? Devant Lune Bélier III carré Mars en Cancer, en maison VI, pourquoi  les gens marqués par la configuration ne développent pas tous un ulcère stomacal ?

 

Nonobstant l’hérédité biologique, l’hérédité planétaire et  les aspects et même  tout ce que nous savons habilement éplucher dans une carte du ciel, vont nous aider à dessiner  une ébauche du candidat au problème de SEP. Nous ne traçons pas le croquis de la maladie, nous observons le sujet….dans le même esprit que nous a laissé M. Bernard : le microbe n’est rien le terrain est tout.

 

 

Alors notre terrain, notre ``tendance à ``… a un portrait zodiacal. C’est dans cette direction  que la recherche sera orientée.

 

Y-a-t-il une tendance à développer une SEP ?

De quoi retourne-t-elle ?

 

 

***Nul n’est l’intention d’apporter une guérison ou un traitement quelconque à cette pathologie, le serment de l’astrologue évoquant fermement  la règle que nous ne sommes pas professionnels de la médecine.

 

 

 

``Ce que Dieu a unit, l’homme ne doit pas le séparer ``.

Le fait de séparer les choses,  a coûté très cher à l’humain jusqu’ici. (!!!) ce doit être un ``terrain`` dominant  de l’homme que de séparer, puisque la tendance est assez généralisée !!! J’aimerais rappeler que nous n’avons plus les moyens de travailler dans notre petit coin sur une seule parcelle de la globalité si nous voulons avancer. Pour ce faire, je propose une ouverture  dans bien des domaines, en médecine nouvelle, en biologie totale, en médecine énergétique, en médecine chinoise, en homéopathie, en kinésio, en médecine traditionnelle, en naturopathie, en psychologie….vous vous sentez concerné ou appelé, même par votre vécu personnel,  apportez votre information sans gêne. Votre formation astrologique alliée à la source de l’information que vous avez obtenue peut apporter des lumières inattendues.

 

 

Pour transposer la maladie en  langage analogique astrologique, tentons de comprendre la maladie elle-même.

 

Qu’est-ce qu’une  une sclérose en plaques ?

En langage médical, on a défini qu’il s’agissait d’une destruction, en plaques, de la myéline (celle-ci agissant comme une gaine protectrice de tout  le système nerveux central ou moteur).

 

La myéline joue un rôle conducteur dans le réseau des terminaisons nerveuses. Affecté par une destruction de cette myéline, le réseau éprouve alors  de la difficulté  dans  les transmissions des messages nerveux. La myéline affecte également le réseau sensoriel, puisque la personne touchée par une SEP ressent moins.

 

La réflexion de Michel Odoul (Dis-moi où tu as mal, le lexique) rejoint déjà tout à fait les liens établis par Thérèse de Vernal, avec la planète Vénus. Agir c’est Marsien, ressentir relève du côté féminin. Le lien entre le système immunitaire et le système nerveux n’est plus à prouver. Une vaccination peut déclencher une SEP (témoignages éloquents dans Silence on vaccine, document vidéo à l’ONF). Une SEP dans la suite d’un choc émotif précis ramène au système immunitaire, dans l’optique d’une maladie auto-immune (un type de globules blancs se retournant contre la personne plutôt que de s’attaquer à un agent extérieur).

 

Relevons  quelques  disfonctions provoquées par une SEP, selon les informations de Michel Odoul :

 

*   Atteinte à ressentir.

*   Inhibition du geste

*   Incapacité à se défendre.

*   Incapacité à se protéger.

*   Atteinte à la mobilité

 

Ces manifestations se font par ``poussées``. En viendrait-on à évaluer ces expressions soudaines sous l’angle des transits et progressions en lien avec le vécu affectif de la personne ? Sûrement que quelque part sur la planète, des astrologues font ce travail.

 

…à suivre.

Debbie Timmons