Rappel de l'exigence Ă©thique dans...

La consultation en astrologie

L’atelier du 12 avril dernier, tenu au Bolvert Royal à Trois-Rivières, fut très instructif. Trois femmes d’expérience en consultation astrologique nous ont livré dans un style personnel, leurs méthodes respectives en soulignant ce qu’il convient de dire et aussi ce qu’il faut éviter de faire. On peut comprendre l’importance du sujet en raison de ses implications déontologiques qui intéressent la communauté astrologique. Le présent texte relève en bref quelques affirmations importantes des trois conférencières et de l’assistance.

Il paraît évident que la consultation ne se réduit pas à la transmission de savoirs. La relation avec le consultant comporte des exigences déontologiques dont il faut tenir compte pour assurer la qualité de l’acte. Bien sûr, la compétence dans la connaissance de l’outil astrologique est fondamentale mais encore il faut avoir l’art de le mettre en pratique et de l’adapter au contexte de la consultation.

C’est ainsi que Thérèse de Vernal a introduit son propos en mettant en valeur à la fois la compétence et l’intégrité. Il importe, disait-elle, de bien colliger les données qui vont servir à l’interprétation, de bien comprendre son consultant en lien avec sa carte natale et de bien se faire comprendre en regard de la méthode utilisée et des responsabilités de l’astrologue et du consultant. L’enregistrement de l’interprétation et des échanges lors de la consultation est une protection pour l’astrologue et un outil de retour réflexif pour le consultant.

Huguette Pronovost enchaîna sur le cheminement qui la porta à l’étude passionnante de l’astrologie et à la relation d’aide en utilisant le modèle de l’astrologie holistique. Faire le saut de la consultation exige de l’audace, parce qu’on s’expose à vivre le stress de l’artiste qui monte sur les planches. De plus, la relation qui s’établit avec le consultant déclenche des résonances qui forcent à se dépasser sans cesse, à assumer ce “je ne sais quoi” qu’on pense être un stress dérangeant. Il faut bien vivre avec l’inquiétude émotive qui précède la rencontre du consultant, harmoniser ses énergies pour créer un climat de paix. Les bienfaits qu’en récoltent l’astrologue et le consultant sont appréciables, car l’acte relationnel par excellence qu’est la consultation, est révélateur et facteur de croissance personnelle. Huguette Pronovost s’inspire des phases de développement personnel en terme d’âge planétaire pour cerner le niveau de langage qui convient au consultant.

Debbie Timmons, qui avait lancé l’idée de cet atelier, n’était pas en reste. Elle a parlé de son cheminement qui l’a conduite à explorer différents champs de savoirs qui sont utiles pour éclairer la consultation. L’expérience vécue est un atout pour illustrer les symboles astrologiques. Elle suggère d’entretenir des contacts avec des personnes avisées ou des associations qui s’intéressent à la consultation. Tout de même, elle fait remarquer que l’astrologue dispose d’un avantage avec la carte du ciel qui lui sert de guide, de feuille de route qui oriente la consultation. L’interprétation sur les claviers symboliques demeure la meilleure façon de rejoindre la personne sur son terrain; mais la pratique de l’écoute attentive est indispensable pour éviter de tomber dans le défaut de la volubilité excessive qui fait dire trop et encombre le consultant.

Debbie Timmons comme Huguette Pronovost ont soutenu qu’il faut rejoindre le consultant au niveau de son développement, cheminer avec sans le porter, lui laissant la totale liberté et responsabilité de décision. Il n’y a pas de doûte que l’usage adéquat de l’astrologie ouvre des horizons et donne des moyens pour comprendre et assumer son existence.

Les trois conférencières ont bien insisté sur l’importance de bien encadrer la consultation, dans le temps, dans le respect des règles déontologiques, dans les outils : se rappeler que c’est une consultation astrologique!

Il y eut quelques questions de l’assistance en lien avec les exposés. Quant à moi, j'ai cru bon d'ajouter une information empruntée à l'oeuvre de Carl Gustav Jung. Ce médecin psychiatre, qui a développé la psychologie des profondeurs (ou de l’inconscient), nous a laissé ce témoignage : Il est important de s’informer des options morales, religieuses ou métaphysiques de son consultant et d’en tenir compte de façon respectueuse comme quelque chose de sacré, sinon ce sera, à coup sûr, une consultation ratée.

Je tiens à féliciter ces trois conférencières, comme l’a d’ailleurs fait sur place Monique Roy qui présidait cette activité importante.

P.S. On me pardonnera ce résumé trop bref que j’ai effectué sans notes dans un style plutôt libre.

Donat Gagnon