Un aspect méconnu : le onzième (René Le Brodeur)

Très peu d’astrologues se sont arrêtés sur la cohérence du système des aspects angulaires entres les divers facteurs planétaires. Or, le principe premier qui sous-tend toute la cohérence du système des aspects repose à priori sur la division de la circonférence (le cercle zodiacal) par 2, 3, 4, 5, 6, 7, etc., et ce, jusqu’à 12. Ainsi, une division par 2 du cercle zodiacal donnera un aspect de 180 degrés appelé opposition. Une division par 12 engendrera un aspect appelé dodectile. Mais à tout considérer, il faut se demander pourquoi l’ensemble des astrologues actuels ignore l’aspect de onzième (division par 11 du cercle zodiacal).

L’aspect de 32 degrés 40 minutes d’orbe ou (33 degrés) est un aspect intéressant qui mérite d’être étudié et observé.  Observé d’abord sur soi, car c’est un aspect qui s’investit à partir du plan mental. C’est pourquoi essayer de l’étudier dans le thème de  personnalités connues s’avère peu pertinent dans la mesure où il ne nous est pas loisible de nous immiscer dans leurs pensées.  Par contre, appliqué à soi-même, le vecteur d’observation encourt de meilleures chances de découvertes.

Considérations sur l’aspect : mots-clé

Le onzième, comme nous venons de le signaler, résulte de la division par 11 de la circonférence zodiacale. Or, le nombre onze représente le nombre de la Force. Mais attention, la Force dont il est question ici n’a rien à voir avec la force musculaire. C’est plutôt de la force mentale dont il s’agit. Le nombre onze est aussi associé au nombre de l’Initié.  Cet aspect propose de lire la vie et  les événements qui la ponctuent avec les yeux de l’Âme, avec la vision intérieure inhérente à la fonction planétaire concernée par cet aspect. Le onzième force à être plus intransigeant envers soi-même. Empruntons l’analogie. Le onzième peut se comparer à une vigie (matelot chargé de l’observation dans la mâture d’un navire). Seconde analogie : la vision périscopique. Mais il faut au préalable tirer le périscope hors de sa gaine pour le hisser au-dessus des flots.  Conséquemment, c’est un aspect qui permet de voir la réalité non plus à partir du plan strictement émotionnel, mais à partir du plan mental, au moyen des chakras supérieurs. Donc :  le onzième confère la vision découlant d’une prise d’altitude. Cet aspect peut s’apparenter à une sorte de parenthèse, voire à l’ajout d’une précision entre crochets. Il est réflexif.  Il peut correspondre à l’étage second d’une pensée. C’est un aspect refocalisateur. L’assumer cependant commande une mise au diapason. Il faut savoir qu’il existe et en tirer parti.  De lui-même, il demeure inopérant.  Seule la pensée le met en mouvement. Enfin, sur le plan énergétique, le onzième procure la capacité d’harmoniser par la pensée créatrice notre état de santé général en utilisant l’élément dans lequel on se trouve ou l’élément mis à notre disposition dans notre environnement : Bois/Feu/Terre/Métal/Eau.  Exemple pour l’élément bois régi par Jupiter dans le système pentarythmique chinois : il est loisible d’utiliser l’essence des résineux ou les aiguilles (de pins) collectrices d’électricité afin de fortifier l’organisme.

Un appel aux chercheurs de tous horizons : observez

En somme, le onzième est un aspect fascinant à découvrir. Nous suggérons de commencer par examiner s’il n’y a pas dans votre Thème un aspect de onzième entre votre Ascendant radix et un facteur planétaire quelconque.  Ensuite, examinez si le Soleil ou Mercure ne fait pas ce genre d’aspects avec une autre planète.  Passez de la sorte en revue l’ensemble des facteurs planétaires de votre Thème.  Dans un deuxième temps, observez les transits solaires au fil des Lunaisons.  Lors d’un transit, la fonction de l’aspect exige la vision périscopique. Ne l’oubliez pas.  Modulez l’aspect en conséquence.  Mettez votre pensée en mouvement, élargissez votre point de vue. Élargissez votre perspective. Voyez comment vous pouvez baliser votre parcours à l’aide de ce onzième.  Notez vos observations… et faites-nous parvenir vos commentaires en vue d’affiner la recherche sur cet aspect.  Utilisez les mots-clé proposés.  Inventez les vôtres. Cet article n’a pas la prétention d’avoir épuisé un aspect aussi exceptionnel. En ce qui concerne l’orbe, il doit être assez serré, car nous aurons tantôt un dodectile ou un décile. Personnellement, nous donnons la tolérance suivante : entre 32 degrés 30 et 34 degrés 30. Quant au glyphe par lequel l’identifier, nous suggérons le crochet.

Un célèbre onzième

Voici un exemple illustrant une interprétation d’un aspect de onzième à partir du thème de la création de la chanson Give Peace A Chance de John Lennon.

Rectification du thème : Le Brodeur/Brisson (12 janvier 2006)

Date de création de la chanson :

Montréal

1er juin 1969

01 : 43 (Heure avancée de l’Est)

 

L’enregistrement de Give Peace A Chance s’est fait dans la nuit du 31 au 1er juin 1969 dans un grand hôtel de Montréal. Nous avons monté le thème pour 1 heure 43 minutes (heure d’été). Pendant une bonne partie de la soirée, John Lennon peaufina le rythme de sa chanson, inscrivant sur un tableau les paroles à l’intention des participants. N’oublions pas que la chanson fut une création collective même si la paternité en fut attribuée naturellement à Lennon.

Examinons l’aspect qui nous intéresse particulièrement : le onzième.  On en décèle un, reliant Saturne et Mercure. Rappelons le contexte de création. Pas de musiciens, pas d’instruments de musique. Seulement la bonne volonté et la fusion collective avec le chanteur. Conditions minimales d’enregistrement par ailleurs. Saturne, Maître de la Maison XI – Maison des processus de création collectifs – signalait bien la sobriété des moyens mis à la disposition du groupe. Par contre, il suscita l’atteinte d’une plus grande profondeur dans l’intention.

L’aspect de onzième permettait à Lennon de se hisser au-dessus de la mêlée (vision périscopique).  Il faut savoir qu’on allait et venait constamment dans la chambre du couple Ono/Lennon. Le chanteur devait gérer plusieurs informations et sollicitations en même temps tout en composant sa chanson. Mercure rétrograde en aspect de onzième avec Saturne stimulait les petites avancées vers le parachèvement du rythme de la mélodie et la mémorisation du texte. Le mental ici opérait sur deux plans, un peu comme celui d’un chef d’orchestre devant maîtriser

Or, le onzième fonctionnait comme un double vecteur de forces. Signalons que c’est le corps mental de Lennon qui travaillait et qui balisait le corps émotionnel des participants (l’appropriation de la mélodie) et la fixation du rythme via le corps physique de tout un chacun. Cependant, ce canal (l’aspect et tous les aspects afférents à ce dernier) souffrait d’impureté, attendu que le chanteur plongeait sérieusement dans la drogue à cette époque de sa vie. N'oublions pas que dans son désordre mental passager (ce fait est de notoriété publique), Lennon en vint même à se considérer tout aussi important que Jésus.

En conclusion, Give Peace A Chance ne constitue certes pas la meilleure offrande de Lennon à l’Humanité. On peut dire toutefois sans se tromper que cette mélodie préfigure Imagine, de loin supérieur en profondeur et en intensité vibratoire. À tout considérer, la réussite de Lennon ne s’inscrit pas tellement dans la création de la chanson que dans le mouvement mondial en faveur de la paix que cet acte suscita.

J’invite maintenant les chercheurs de tous horizons à se mettre à l’observation de cet aspect méconnu et à me faire part de leurs commentaires et découvertes. Souvenez-vous que le onzième est un aspect majeur dans les paramètres d’une future astrologie du corps mental.

Vous pouvez me joindre à :
rene.lebrodeur@cgocable.ca